Suspicion d'un détournement de clientèle d'avocat : pièces à l'appui d'une requête

Procédure civile
Outils
TAILLE DU TEXTE

En cas d’ordonnance sur requête rendue dans le cadre de l’exécution de mesures d’instruction afin de prouver un détournement de clientèle, le requérant n’a pas l’obligation de transmettre à son opposant les pièces invoquées à l’appui de sa requête. 

La société d’avocats A. suspectait un détournement de sa clientèle par la société d’avocats G., constituée par deux anciens collaborateurs, M. X. et M. Z. La société A. a donc saisi un juge des requêtes afin de voir désigner un huissier de justice dans le but d’exécuter diverses mesures d’instruction. Ladite requête a été accueillie. La société G. et les deux anciens collaborateurs, M. X. et M. Z., ont assigné la société A. devant le juge des référés aux fins de rétractation. La société A. a interjeté appel de (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.