TUE : une marque péjorative n'est pas descriptive

Affaires internationales
Outils
TAILLE DU TEXTE

Si le terme "cinkciarz" présente un caractère allusif ou suggestif à l’égard des services licites de change de devises, il nécessite un effort d’interprétation du public et présente, de ce fait même, une certaine originalité et prégnance qui le rendent facilement mémorisable et est apte à indiquer au consommateur l’origine commerciale des produits ou des services en cause.

Une société a présenté une demande de nullité de la marque Cinkciarz, déposée notamment pour des services de change de devises et de gestion financière, au motif en raison du caractère descriptif du signe et de son absence de caractère distinctif. Dans un arrêt rendu le 19 décembre 2019, le Tribunal de d’Union européenne (TUE) relève que le terme Cinkciarz présente deux acceptions :- l’une historique, dans laquelle il (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.