Annulation de la filiation et consentement de l’enfant au changement de son nom

Personnes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Lorsqu’un jugement annule la filiation d’un enfant, celui-ci doit donner son consentement au changement de son nom s’il est majeur à la date du jugement modifiant le lien de filiation.

Mme X. est la fille de Mme C. Elle a été reconnue par M. X. peu avant le mariage de ses parents. Après le prononcé du divorce, M. X. a sollicité, par assignation des 24 octobre 2011 et 13 mars 2012, l'annulation de cette reconnaissance ainsi que la reprise, par l'enfant, du nom de sa mère. Dans un arrêt du 24 mai 2016, la cour d’appel de Bordeaux a confirmé que l’enfant devait reprendre le nom de sa mère. Elle a en effet relevé que la majorité de l’enfant, afin de déterminer si celui-ci doit donner son consentement, s’apprécie à la date d'introduction de l'action en annulation de la reconnaissance. En l’espèce, (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :