Gide, conseil du Land Degradation Neutrality Fund (LDN)

Deals
TAILLE DU TEXTE

Gide, conseil du Land Degradation Neutrality Fund (LDN) pour l’octroi d’un prêt participatif à un producteur de cacao et de café durable au Nicaragua.

Gide a conseillé le LDN Fund, un fonds d'impact géré par Mirova, pour l'octroi d'un prêt participatif de 15 millions de dollars à un projet de plantation de cacao et de café au Nicaragua.

Le financement accordé par le LDN Fund sera versé en plusieurs tranches. Il financera les plantations de cacao et de café (75 % et 25 % respectivement de la surface cultivée), et dans une moindre mesure, la plantation d’arbres pour procurer de l'ombre aux exploitations alentour. L'objectif est d’étendre la surface de plantation de 2 000 à 4 000 hectares en partenariat avec les communautés voisines.

L’extension de la surface de plantation de plus de 2 000 hectares devrait notamment permettre de reboiser une terre gravement dégradée, d’alléger la pression de la déforestation liée au bois de chauffage et de recréer une canopée.

La stratégie LDN est promue conjointement par la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) et Mirova. Il s’agit d’une stratégie d’investissement à impact unique en son genre puisqu’elle investit dans des projets de gestion durable et rentable des terres et dans la restauration des sols dégradés dans le monde entier. Le projet Cacao Oro est le cinquième investissement de la stratégie LDN et d’autres devraient suivre rapidement.

L'équipe Gide qui a conseillé le LDN Fund était pilotée par Alexis Pailleret et Marie Bouvet-Guiramand, associés, assistés de Chloé Bouhourscollaboratrice, sur les aspects de structuration et de financement. Natasha Peter, counsel, est intervenue sur les aspects arbitrage.

García & Bodán, a également conseillé le LDN Fund sur les aspects de droit du Nicaragua.
L'annuaire du Monde du Droit